Sentiers du Littoral – épisode 2 : Comprendre les traces des dinosaures qui hantaient la plage du Veillon

Le 2ème épisode de la série « Les sentiers du littoral« est sorti. Vous y découvrirez comment interpréter les traces des dinosaures qui vivaient il y a 200 millions d’années sur notre rivage.

Ecrit par Jack Guichard, vidéo drone et montage de Jean-Pierre Boeye, vidéos terrestres, dessins et animations de votre serviteur.

Sentiers du Littoral – épisode 1 : Quand les dinosaures hantaient la plage du Veillon

Et voici le 1er épisode de la série « Les sentiers du littoral« . Vous y découvrirez les dinosaures qui vivaient il y a 200 millions d’années sur notre rivage.

Ecrit par Jack Guichard, vidéo drone et montage de Jean-Pierre Boeye, vidéos terrestres, dessins et animations de votre serviteur.

Reportage TF1 au Veillon

J’ai été contacté ce week-end par l’antenne régionale de TF1 pour effectuer un tournage au Veillon sur les grandes marées et les empreintes de dinosaures. Rendez-vous fut pris le lundi matin pour être à pied d’oeuvre à l’heure de la marée basse (coefficient de 110).

J’ai demandé à mon ami Jack Guichard, talmondais et ancien Directeur du Palais de la Découverte, de m’accompagner pour apporter ses connaissances en matière de dinosaures.

A 10h00 le journaliste Laurent Giraudineau et le caméraman Bruno Grégoire nous rejoignent et un tournage de 2 heures commence.

Ils commencent par faire des images de pêcheurs à pied.Tournage TF1 au Veillonpuis ils nous filment recherchant des empreintes de dinosaures.Tournage TF1 au VeillonNous arrivons sur une belle dalle rocheuse où les empreintes sont bien apparentes. Jack est filmé donnant des explications sur ces animaux ayant fréquenté le Veillon voici plus de 200 millions d’années.Tournage TF1 au VeillonQuelques séquences avec moi photographiant des empreintesTournage TF1 au Veillonou montrant une de ces empreintes.Tournage TF1 au VeillonLe résultat de ce tournage fut diffusé le 29 septembre au journal de 13h00 par Jean-Pierre Pernaut sur TF1 ainsi que sur la chaine LCI. Voici ce reportage

 

Le Veillon dans « Sciences&Vie Découvertes »

Dans son numéro 199 qui vient de paraître le magazine « Sciences&Vie Découvertes » parle des dinosaures du Veillon. Et pour illustrer ce numéro une photo de votre serviteur est notamment utilisée, il s’agit d’une photo d’empreinte prise sur le site du Veillon et diffusée dans mon article « Jurassic Park à Talmont St Hilaire« .

Sciences&Vie Découvertes

Sciences&Vie DécouvertesJe vous laisse retourner votre écran pour voir la réponse à la question de l’image ci-dessus…

Randonnée autour du Veillon

RandonneurNotre dernière randonnée fait le tour de la forêt du Veillon par une boucle de presque 8kms sur le littoral puis le long de l’estuaire du Payré.

Départ sur le port de Bourgenay, nous prenons la direction de la jetée « est » pour emprunter le sentier du littoral que nous suivrons jusqu’à la plage du Veillon. Ce sentier sablonneux serpente entre la falaise et la forêt de chênes verts. Au bout du premier kilomètre nous arrivons à hauteur de la plage de la République. Nous sommes ici sur un site géologique remarquable: un gisement d’empreintes de dinosaures datant du jurassique inférieur.

La plage de la RépubliqueSentier littoralAprès 2kms de marche nous atteignons la plage du Veillon. Cette belle plage de sable bordée par une dune protégée est très fréquentée à la saison estivale.

Plage du VeillonLe tour de la plage et de la dune est une très belle balade mais cette fois nous gagnons directement l’estuaire du Payré en passant entre la dune et la forêt.

Estuaire du PayréNous remontons le rivage du Payré sur environ 1 km. Nous traversons ici une zone de prés salés ou règnent la salicorne, la lavande de mer, la soude ou le lagure. A notre gauche les pins maritimes succèdent aux chênes verts. Sur notre droite à marée basse les parcs ostréicoles sont découverts. Sur les bancs de sable les mouettes et goélands  se chamaillent bruyamment. L’hiver les oies bernaches y cherchent leur nourriture.

parc ostéicole sur le PayréNous atteignons le chemin des ostréiculteurs et remontons la zone ostréicole en longeant toujours la forêt du Veillon et le chenal.

Zone ostréicoleZone ostréicoleLe chenal du PayréPuis en sinuant entre le chenal et les étiers nous arrivons à hauteur du château du Veillon.En chemin dans les maraisChâteau du VeillonA la fin du chemin au petit pont nous prenons à gauche la large piste cyclable longeant la route remontant vers la forêt du Veillon.Route du VeillonNous continuons sur la piste cyclable vers Bourgenay en longeant la forêt.Piste cyclable en forêt du VeillonArrivés à hauteur du camping du St Hubert nous traversons le carrefour pour prendre en face le chemin de la République pendant 200m puis juste avant le n° 142 nous prenons le petit sentier à droite qui coupe à travers la forêt de chênes verts.

Sentier forestierLe sentier rejoint un large chemin qui longe l’hôtel des « Jardins de l’Atlantique » puis débouche au-dessus du port que nous rejoignons pour boucler notre randonnée.

 Carte de la randonnée

Jurassic Park à Talmont Saint Hilaire

Vue imaginaire du Veillon

Un musée à ciel ouvert : L’estivant cherchant quelques crevettes ou bigorneaux sur l’estran entre le Veillon et Port Bourgenay  ne se doute pas qu’il se promène dans un musée à ciel ouvert. En effet ce site est un des plus riches en Europe en matière d’empreintes de pas de dinosaures.   C’est en 1963 que Gilbert Bessonnat, ingénieur chimiste et naturaliste, découvre des marques  étranges sur les dalles de calcaire découvertes par la marée. Ces traces seront identifiées par les scientifiques comme étant les pas de vertébrés vivant au bord d’un estuaire il y a quelques 205 millions d’années.  De quelques centimètres à cinquante centimètres, ces empreintes à trois ou quatre doigts furent  laissées par différents dinosaures carnivores ou herbivores en marchant sur le sol meuble du bord du rivage. Ce sol, par les actions géologiques naturelles, s’est solidifié et les empreintes sont restées figées dans la roche qu’est devenu le sol d’origine.

empreinte de dinosaure sur l'estran du Veillon

empreinte de dinosaure

Pillage du site : Après cette découverte des centaines de ces empreintes furent prélevées du site par des scientifiques pour leurs études mais aussi par des amateurs ou collectionneurs peu scrupuleux. Ces prélèvements se retrouvent aujourd’hui sur les étagères de musée pour le meilleur des cas, ou dans des collections particulières pour le pire. Certains s’alarmèrent de ce pillage mais, en dehors d’une reconnaissance du département de la Vendée considérant le Veillon comme site géologique remarquable, rien de concret n’est fait à ce jour pour protéger le site.

 empreinte de dinosaure

Protection du site : Le site se trouvant sur l’estran son accès est libre et l’on ne peut pas le surveiller en permanence. La protection du site passe d’abord par sa valorisation et donc une information du public sur son intérêt, ses richesses et sa fragilité. Une structure d’accueil , près du site, présentant  avec des explications adaptées au public estival quelques-unes de ces empreintes déjà prélevées  remplirait une première étape de cette mission d’information. Les empreintes répertoriées, étudiées puis stockées jusqu’ici dans des musées seraient plus utiles maintenant visibles par le public dans une telle structure près de leur site d’origine.

 

empreinte de dinosaure Tourisme culturel : Notre beau pays talmondais possède certes de nombreux atouts touristiques mais devons-nous faire l’impasse sur le potentiel de cet espace remarquable. Dans le cadre du tourisme culturel cette richesse patrimoniale pourrait être exploitée par les collectivités locales en la valorisant grâce à cette structure d’accueil et d’informations du public. Elle apporterait un attrait touristique supplémentaire à Talmont Saint Hilaire.

empreinte de dinosaure