Et voila la couleuvre

Je vous en avais déjà parlé en juin l’année dernière, j’ai une habitante dans notre mur en pierres, une couleuvre verte et jaune. Elle profite depuis peu des premiers chauds rayons du soleil pour reprendre un peu de vigueur après une longue période d’hibernation. Même si elle peut être agressive lorsqu’elle se sent menacée et mordre cette couleuvre n’est pas dangereuse et surtout pas venimeuse. La voici pendant ses séances de « bronzage » qui lui permettent d’accumuler de la chaleur.